Être Sophrologue

Une évidence

Soucieuse de pouvoir donner un nouveau souffle à  ma vie professionnelle qui soit en accord avec mes convictions profondes , «  Authenticité, Bienveillance, Respect d’autrui, Tolérance et Ecoute », je me suis orientée d’avantage vers l’aspect humain de l’accompagnement aux personnes.

Pourquoi la Sophrologie ?

Pour délier les tensions, décompresser, se relaxer en toutes circonstances, SE SENTIR BIEN TOUT SIMPLEMENT. La Sophrologie m’a conduite au travers  de cheminements personnels, à adopter cet outil de la connaissance de soi, comme une nouvelle hygiène de vie ! Devenir sophrologue s’est imposé à moi. Aujourd’hui, j’ai le plaisir et l’envie,  de vous faire découvrir la Sophrologie et de partager avec vous tous ses bienfaits.

Après avoir gagné ses lettres de noblesse avec l’accouchement sans douleur, puis avec la préparation des sportifs de haut niveau, le sophrologue apparait de nos jours comme « un créateur de rencontres » , « un stimulateur de ressources », qui aide au « rebond personnel des individus »

Dr Patrick-André Chêne

Votre Sophrologue

Muriel Flagothier

Je propose un accompagnement Sophrologique dans  un cadre personnel ou professionnel, en séances individuelles ou collectives.

Comment choisir son sophrologue ?

La profession de sophrologue n’étant pas règlementée il existe toutes sortes de formations à ce métier, il est donc essentiel de s’informer précisément de la formation suivie par le sophrologue que vous souhaitez consulter afin de s’assurer qu’elle correspond à vos attentes : programme de la formation, qualifications des formateurs, nombre de journées de formation, etc. 

La formation que j’ai suivie à l’Ecole Française de Sophrologie à MONTPELLIER, organisme de formation professionnelle continue, membre de la Fédération des Ecoles Professionnelles en Sophrologie, garantit plus de 1000 heures de formation sur 2 années avec un minimum de 400 heures présentielles (critères propres à la FEPS). Cette formation garantit également que j’adhère à un code d’éthique et de déontologie que je m’engage à respecter.

La sophrologie

Ne remplace en aucun cas un suivi médical et ne se substitue pas à un traitement prescrit par un  professionnel de santé.  Elle ne propose pas un travail psychothérapeutique et ne peut le remplacer. Elle peut être   cependant complémentaire à ce type de travail.